A propos d’Helvetica

facade Helvetica Horlogerie

C’est au cœur de la vallée de joux,

berceau de l’horlogerie suisse de tradition, dans un espace de 250m2 totalement rénové en 2019, qu’Helvetica Horlogerie,  riche de 100 ans d’expérience dans la vente et réparations, vous accueille désormais.  De la montre de tous jours au garde-temps d’exception, Helvetica Horlogerie vous propose plus de 70marques horlogères de renom ainsi que des articles de joaillerie, de maroquinerie et également des pièces d’Art.

L’HISTORIQUE

Autrefois appelé “la Bijouterie Jacot”, l’enseigne aura connu quatre périodes dans son histoire : à l’origine, la famille Baud, propriétaire de la bâtisse dont un membre, Emile Baud, horloger combier qui fabriquait
ses propres montres.

 

La boutique sera reprise dans les années 30 par Alexandre Rochat tout droit arrivé de La Sarraz. N’étant pas horloger de métier, sa passion lui permettra néanmoins d’en vivre. Le magasin représente les marques combières, de montres, pendules et autres bijoux. La boutique fait aussi office de lunetterie et d’argenterie durant l’après-guerre. Le bâtiment sera ensuite racheté par la Poste.

 

Jacques Piguet reprendra le flambeau 3 ans après le décès d’Alexandre Rochat. A cette époque, l’horlogerie de précision est en plein essor après avoir traversée une crise, consécutive à l’arrivée sur le marché de la montre à quartz. C’est dans cette dynamique que «toutes les marques combières
de la Vallée nous ont demandé d’être la vitrine de leurs produits.
Nous étions l’agent officiel de ces marques» rapporte
Olivier Piguet,
qui a rejoint son père dans l’affaire.

 

Point de vente & réparation
depuis plus de cent ans

 

La décennie suivante, les accords de Schengen/Dublin ont conduit
à l’ouverture des frontières ainsi que de nouveaux marchés.

 

En 2003, l’horloger et homme d’affaire d’origine locloise Raymond Jacot fait le choix de racheter la boutique au cœur de la Vallée de Joux.

 

Quatre années plus tard, l’espace inédit dédié aux marques prestigieuses
de la Vallée de Joux a été redessiné et redimensionné par l’architecte
J.-Ch Rochat et l’entreprise Bodenmann.

 

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes à cette inauguration comme les autorités, les représentants des manufactures locales, quelques personnalités du monde politique et horloger se sont retrouvées devant
la façade rénovée de ce magasin d’exception.

 

L’ évolution du marché prend alors une autre tournure avec le souhait
des marques d’avoir un lien direct avec l’acheteur et vendre via le web.
Ce nouveau modèle économique affaiblira également le Salon Mondial
de l’Horlogerie et de la bijouterie de Bâle. Au Sentier, les patrons
de la bijouterie prennent alors de la distance : l’associé majoritaire de Raymond Jacot décide de fermer la boutique en décembre 2018.

 

La suite de l’histoire s’écrit aujourd’hui…